Menu Fermer

Remplacement en pharmacie d’officine : les avantages de l’intérim

Le besoin temporaire de personnel qualifié est l’une des principales causes de recrutement dans les pharmacies. Très souvent, le fond de la procédure de recrutement est bafoué. Heureusement, il existe aujourd’hui un code qui recense les différentes règles encadrant la pharmacie d’officine. Mais quels avantages pour un employeur de préférer l’intérim ?

Externalisation du processus de recrutement de pharmaciens

L’intérim facilite la gestion du processus de recrutement par un employeur ou plusieurs employeurs. Le gérant d’une pharmacie qui décide de placer son employé sous CTT (Contrat de Travail Temporaire) n’est pas tenu d’organiser et de financer tout le recrutement. L’intérim offre donc l’avantage de libérer l’entreprise (la pharmacie) de la prise en charge des investissements supplémentaires liés à la rédaction et à la diffusion de l’offre, aux prises de référence, etc.

Diminution des formalités administratives

Les tracasseries administratives n’ont rien d’amusant. Le souhait de tous (employeur comme candidat) c’est d’y être soumis le moins possible. Avec l’intérim, le pharmacien est déchargé de la majeure partie des formalités afférentes à la conclusion d’un CTT. Lesdites formalités sont désormais effectuées par l’Entreprise de Travail Temporaire (ETT). Elle sera, en effet, chargée de la conception des différentes fiches de paie, de l’édition des avenants de renouvellement, des différentes déclarations, etc. Cependant, la couverture de ces procédures administratives doit être assurée par le gérant ou l’employeur.

Remplacement en pharmacie d'officine : les avantages de l'intérim

Avantages et inconvénients du CDD

Les contrats à durée déterminée sont très usités comme solution aux besoins de recrutement temporaire ou provisoire des entreprises. L’avantage du coût économique est l’un des atouts du CDD. Sauf que les coûts indirects qu’implique la conclusion d’un CDD ne sont souvent pas pris en compte.

En effet, le versement du salaire et des indemnités de fin de contrat est couvert, en intérim, par l’agence d’emploi. Il revient donc après à l’employeur de payer les frais comptant pour ces services. Tandis que dans le cas d’un CDD, les coûts de mission, les charges patronales et tout le reste sont directement facturés à l’employeur. Et ce n’est pas tout !

Le contrat en CDD ne donne pas droit aux avantages cités plus haut. Le temps que l’employeur consacre au recrutement ainsi qu’à la gestion des formalités administratives s’avère plus dispendieux qu’il en a l’air.

Le travail en intérim, la solution idéale en pharmacie d’officine

Le travail en intérim est idéal pour l’emploi pharmacien officine en tant que remplaçant : il facilite la modification de la durée du contrat (avancer ou reporter le terme). Il est prévu un réajustement d’un jour de plus après 5 jours de travail, et ce, dans le respect de la limite de 10 jours. L’avenant au contrat n’est même pas nécessaire. La pharmacie d’officine (l’employeur ou l’entreprise utilisatrice) peut, toutefois, procéder à un nouveau remplacement : celui de l’intérimaire. Cette décision peut être motivée par l’insatisfaction de l’employeur de son rendement. Lorsque l’intérimaire est absent, cela n’engage pas l’entreprise utilisatrice, car cette dernière n’est tenue qu’à la couverture des heures de travail effectif. Pour pallier la survenance de telles situations, les recruteurs proposent, sur la base d’un travail minutieux, le candidat le plus compétent et le mieux expérimenté. L’intérim en pharmacie est de plus en plus populaire en France, notamment dans les villes de Paris et Lyon.